More
    AccueilDivertissementLe lien surprise entre la mission Apollo 13 et Jack Black

    Le lien surprise entre la mission Apollo 13 et Jack Black

    l y a beaucoup de choses à savourer dans l’histoire du lien surprise entre Jack Black et la mission lunaire Apollo 13. Et ce, quelle que soit la raison qui vous a amené ici. Qu’il s’agisse d’une passion pour tout ce qui touche à l’espace, de la célébration des femmes qui brisent les barrières dans le domaine des sciences, de la curiosité pour les origines des piliers de la culture ou, plus simplement, de l’amour simple mais puissant pour le beau Jack Black. Nous avons là un véritable succès à quatre niveaux. Et tout cela est emballé dans un petit fait amusant, livré par le biais du média du peuple : TikTok.

    Ce n’est pas comme si l’utilisatrice de TikTok Maren Hunsberger avait révélé ce scoop. Mais Hunsberger a fait un excellent travail en racontant l’histoire de l’origine d’une phrase très célèbre liée à l’espace. Beaucoup d’entre nous connaissent les mots « Houston, nous avons un problème » grâce au film Apollo 13 de Ron Howard, sorti en 1995. Cette phrase mémorable a en fait été empruntée à la mission spatiale réelle, qui a eu lieu en avril 1970. Bien qu’elle ait été un peu réécrite, comme l’explique M. Hunsberger dans la vidéo ci-dessous. Mais ce n’est qu’un aperçu de l’histoire.

    @marenmicrobe

    Reply to @soupguk correct version with the timings completely factually correct!!

    ♬ original sound – Maren Hunsberger

    Hunsberger a ensuite expliqué les événements qui ont entouré la prononciation de « Houston, nous avons un problème » au cours de la mission réelle. L’histoire a ensuite donné des informations sur Judith Love Cohen, l’ingénieur aérospatial responsable du système de guidage d’avortement qui a sauvé la vie des astronautes d’Apollo 13. Plus impressionnant encore, elle a peaufiné les plans du système alors qu’elle était en train d’accoucher de son quatrième enfant. Mais la vraie cerise sur le gâteau ? Cet enfant, né le 28 août 1969, n’était autre que Thomas Jacob Black. Pour les profanes, c’est Jack Black. Celui que nous connaissons et aimons tous.
    Un Jack Black à barbichette regarde par une fenêtre circulaire.

    N’importe quel élément de cette histoire serait un délice en soi. Mais tous ces éléments fonctionnent en tandem pour créer une formidable confluence de joie. Le plus drôle des faits !

    Must Read

    spot_img

    l y a beaucoup de choses à savourer dans l’histoire du lien surprise entre Jack Black et la mission lunaire Apollo 13. Et ce, quelle que soit la raison qui vous a amené ici. Qu’il s’agisse d’une passion pour tout ce qui touche à l’espace, de la célébration des femmes qui brisent les barrières dans le domaine des sciences, de la curiosité pour les origines des piliers de la culture ou, plus simplement, de l’amour simple mais puissant pour le beau Jack Black. Nous avons là un véritable succès à quatre niveaux. Et tout cela est emballé dans un petit fait amusant, livré par le biais du média du peuple : TikTok.

    Ce n’est pas comme si l’utilisatrice de TikTok Maren Hunsberger avait révélé ce scoop. Mais Hunsberger a fait un excellent travail en racontant l’histoire de l’origine d’une phrase très célèbre liée à l’espace. Beaucoup d’entre nous connaissent les mots « Houston, nous avons un problème » grâce au film Apollo 13 de Ron Howard, sorti en 1995. Cette phrase mémorable a en fait été empruntée à la mission spatiale réelle, qui a eu lieu en avril 1970. Bien qu’elle ait été un peu réécrite, comme l’explique M. Hunsberger dans la vidéo ci-dessous. Mais ce n’est qu’un aperçu de l’histoire.

    @marenmicrobe

    Reply to @soupguk correct version with the timings completely factually correct!!

    ♬ original sound – Maren Hunsberger

    Hunsberger a ensuite expliqué les événements qui ont entouré la prononciation de « Houston, nous avons un problème » au cours de la mission réelle. L’histoire a ensuite donné des informations sur Judith Love Cohen, l’ingénieur aérospatial responsable du système de guidage d’avortement qui a sauvé la vie des astronautes d’Apollo 13. Plus impressionnant encore, elle a peaufiné les plans du système alors qu’elle était en train d’accoucher de son quatrième enfant. Mais la vraie cerise sur le gâteau ? Cet enfant, né le 28 août 1969, n’était autre que Thomas Jacob Black. Pour les profanes, c’est Jack Black. Celui que nous connaissons et aimons tous.
    Un Jack Black à barbichette regarde par une fenêtre circulaire.

    N’importe quel élément de cette histoire serait un délice en soi. Mais tous ces éléments fonctionnent en tandem pour créer une formidable confluence de joie. Le plus drôle des faits !

    spot_img